Zika: Éventuelles contaminations par voie sexuelle aux États-Unis

Les autorités de santé américaines mènent des enquêtes sur quatorze cas de femmes qui auraient été infectées par le virus Zika de femmes, et parmi lesquelles, certaines seraient enceintes, aux États-Unis. Parmi les femmes infectées, l’une d’entre elles n’a effectué aucun voyage dans des pays où l’épidémie de Zika, fait rage notamment en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Il se peut qu’elle ait contracté le virus après avoir entretenu des relations sexuelles avec des partenaires masculins qui auraient effectué un séjour dans ces zones.

Tests en cours

Dans les deux éventualités d’infection, la voie sexuelle serait l’unique facteur de risque probable de transmission du virus Zika. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont indiqué ce mardi 23 février avoir réalisé des tests sur les sujets masculins des femmes contaminées pour savoir s’ils ont été contaminés avant elles par le virus Zika. Si les résultats des tests sont positifs, la transmission cela confirmera la contamination par voie sexuelle. Mais celle-ci serait uniquement faite par l’homme vers la femme. Pour l’instant, aucune femme ayant contracté le virus par voie sexuelle n’a été enregistré.

Arnaud Fontanet, responsable de la section d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur de Paris, souligne qu’ : « aucun cas de transmission faite par les femmes vers les hommes n’a été identifié pour l’instant. C’est notoire, car cela explique que dans le cadre de la diffusion du virus dans un groupe le virus va de l’homme vers la femme, sans être à nouveau transmis. Ce qui réduit les risques d’une dispersion large ». Par contre, les CDC continuent les examens concernant les douze autres cas. .

Se servir des préservatifs… dans ces cas

Pour l’instant, on sait que la transmission du virus Zika ne se fait que par une piqûre du moustique infecté, d’après les CDC. Mais vu l’éventuel risque d’infection par voie sexuelle, les CDC avaient conseillé le 5 février 2016 aux personnes revenant de pays où fait rage le virus Zika de se servir des préservatifs ou de se refuser d’entretenir des relations sexuelles. Ce sont surtout les femmes qui sont concernées par ces recommandations.

Yvan
Jeune diplômé d'une école de commerce Lyonnaise en spécialité Communication, j'ai crée ce blog afin de publier en ligne mes envies et mes expériences dans le domaine de la santé.