Sanofi: bénéfice net et chiffre d’affaires en hausse en 2015

0
72

Le géant pharmaceutique français Sanofi, confronté au déclin de son activité phare du diabète mais qui profite toujours des performances importantes dans les maladies rares grâce à Genzyme, a publié mardi un bénéfice net annuel de 7,37 milliards d’euros, conforme aux attentes.

Ce résultat net est en hausse de 7,7% favorisé par un effet de change propice tandis qu’à taux de change maintenus, il affiche une baisse de 0,9%. Le chiffre d’affaires 2015 est estimé à 37 milliards d’euros, sommairement en dessous des attentes des analystes avec +9,7%, ou +2,2% à taux de change constants, d’après un communiqué.

Baisse de l’activité diabète

Les ventes dans l’activité diabète ont enregistré une baisse de 6,8% à 7,58 milliards d’euros en 2015 à taux de change maintenus, un chiffre correspondant aux prévisions de l’entreprise.

A la fin du mois d’octobre, le groupe a expliqué prendre de l’avance sur une décadence des ventes de cette branche de 4 à 8% par an à taux de change maintenus jusqu’en 2018, à cause de la baisse de son produit principal, l’insuline glargine Lantus, dont les prix sont oppressés, faisant surtout face à la concurrence croissante de biosimilaires.

Par contre, le spécialiste des maladies rares Genzyme, racheté par Sanofi en 2011, est resté une force de la croissance du groupe l’an passé, après avoir réalisé près de 3,7 milliards d’euros de ventes, favorisé surtout par ses traitements contre la sclérose en plaques.

Le secteur vaccins s’est également maintenu, ainsi que celui des génériques, l’activité dans les marchés émergents gérée par l’Asie et la santé animale.

Rachat de la branche médicaments sans ordonnance

Sanofi a cependant prévu de vendre sa filiale vétérinaire Merial qui sera racheté par l’allemand Boehringer Ingelheim, et d’acheter en échange l’activité de médicaments sans ordonnance de celui-ci, avec le but de devenir leader mondial de ce secteur.