Quels remboursements pour les actes de chirurgie esthétique ?

0
24

De nos jours, les actes de chirurgie esthétique sont devenus de plus en plus abordables et donc de plus en plus courants. De nombreuses personnes s’y adonnent chaque année, pensant pouvoir profiter d’un remboursement, ne serait-ce que partiel, et se retrouvent face à une refus de la sécurité sociale. Explications dans cet article.

Chirurgie réparatrice versus chirurgie reconstructrice

Afin de comprendre les modalités de remboursement d’un acte de chirurgie esthétique, il faut tout d’abord bien comprendre la différence entre les interventions de chirurgie à des fins purement esthétiques et les actes de chirurgie réparatrice.

Dans le premier cas, l’intervention n’aura pour but que d’améliorer le bien-être et le confort du patient. L’acte de chirurgie n’est donc absolument pas indispensable à sa bonne santé physique ou mentale.

Par contre, dans le second cas, l’intervention aura un but médical, c’est-à-dire qu’il sera prescrit dans l’intention d’apporter une amélioration à la santé du patient. Ce cas de figure peut survenir à la suite d’un traumatisme ou d’un accident, ou encore à cause d’une malformation génétique ou de naissance.

« Halte aux abus et aux fraudes »

La sécurité sociale fait bien entendu la différence entre ces deux types de cas. Ainsi, une femme qui souhaiterait se faire refaire la poitrine par simple question d’esthétisme se sera pas remboursée, alors qu’une victime d’une ablation du sein suite à un cancer pourra recevoir une prothèse mammaire sans avoir à débourser un centime.

Malheureusement, de nombreux cas d’abus ont été recensés : beaucoup étaient ceux qui tentaient de faire passer un acte de chirurgie esthétique pour une intervention reconstructrice. C’est pourquoi le gouvernement à lancé, en 2009, une vaste campagne de renforcement des contrôles dans ce domaine. Pas la peine, donc, d’essayer de frauder, le jeu n’en vaut pas la chadelle.

… mais aussi aux escrocs !

A l’opposé, il existe également de nombreux praticien qui tentent d’escroquer leur patients : ils les attirent par des prix très avantageux mais ils s’avèrent ensuite qu’ils ne disposent pas des diplômes requis pour la pratique de la chirurgie esthétique. Nul besoin de préciser que, dans ce cas de figure, la sécurité sociale ne remboursera rien, même dans l’éventualité d’une chirurgie reconstructrice.

il est donc essentiel de bien se renseigner sur le médecin qui se chargera de votre opération. De nombreux chirurgiens esthétiques à Paris possèdent une très bonne notoriété et une longue expérience dans ce domaine. Il est donc préférable de se tourner vers un praticien de bonne réputation, quitte à payer un peu plus cher pour l’intervention en question. Notre conseil : demandez au chirurgien choisi de vous présenter ses diplômes et certificats, surtout si ceux-ci ne sont pas en vue dans son bureau.

SHARE
Previous articleFiliassur s’engage contre les accidents de la vie quotidienne
Yvan
Jeune diplômé d'une école de commerce Lyonnaise en spécialité Communication, j'ai crée ce blog afin de publier en ligne mes envies et mes expériences dans le domaine de la santé.