La rééducation périnéale : comment faire ?

0
19

Il existe plusieurs exercices pour une rééducation périnéale. Nous vous faisons un petit tour d’horizon afin de vous aider dans vos démarches de rééducation.

Apprendre à contrôler son périnée

Il s’agit plutôt d’une rééducation que l’on appelle rééducation préventive. Pour cela il existe des exercice qui consistent à relâcher ses muscles afin d’éviter, lors de l’accouchement, des lésions.

Après un accouchement, la femme voit son médecin (environ 6 semaines après), afin de voir l’état des muscles du périnée. En fonction de l’état, des séances de rééducations ont lieue auprès d’une sage femme, qui sera totalement compétences pour optimiser votre rééducation périnéale.

Exercices concrets

Rééducation active

Il existe plusieurs exercices, cependant, chaque séance de rééducation doit commencer, avant, par un travail qui consiste à faire un toucher vaginal et donc d’évaluser et aussi de stimuler les faisceaux musculaires du périnée. L’exercice ensuite consiste à faire des contractions de tout les muscles qui entourent le vagin.

Ensuite, il y a la technique le rétrocontrôle qui grâce à une sonde vaginale, va envoyer des sons ou une lumières lors des contractions, afin de faire prendre conscience à la femme de ces évènements, qui étaient auparavant inconscient et incontrôlables pour elle.

Quel est l’objectif de cet exerce ? Il s’agit d’apprendre à contracter le muscle avant tout effort, et donc dans la finalité, à gérer les pressions abdominales.

Rééducation passive

La rééducation passive tire son origine les États-Unis, et démarque depuis peu en France et en Europe.
Contrairement aux autres méthodes de rééducation, ici pas de sonde. En effet, cela consiste à s’assoir (vêtue !) sur un fauteuil qui va envoyer des stimulations magnétiques afin de déclencher des contractions de tout les muscles du périnée. Ces exercices sont conseillés deux fois par semaines durant 6 semaines( 12 séances), cependant cela dépend de chaque cas, ceci est une moyenne.

Divers conseils