Marisol Touraine débloque 200 millions d’euros pour les soins dentaires

0
22

Le gouvernement est conscient que les patients ne sont pas logés à la même enseigne face aux soins dentaires. La ministre de la Santé voudrait que le remboursement soit amélioré, elle a donc penché sur une enveloppe confortable.

Améliorer les remboursements des soins dentaires

L’optique et les soins dentaires représentent les deux secteurs les plus complexes pour les foyers français. Ces derniers ont parfois une part importante à payer même si les mutuelles et l’Assurance maladie offrent généralement 30% chacun. Conscience de ce véritable problème de santé, Marisol Touraine a révélé que le gouvernement s’engageait à débloquer 200 millions d’euros, cette somme sera intégrée au budget de la Sécurité sociale. C’est lors d’une interview accordée à France 3 que la ministre de la Santé a insisté sur le fait que les dentistes mettaient en avant des tarifs beaucoup trop élevés.

Un plan national entrera en vigueur au cours de 2017

Pour tenter d’aider les patients, qui voudraient se rendre par exemple dans un cabinet dentaire Dentasmile à Paris, l’État proposerait un système spécifique. Ce dernier permettra d’instaurer un prix maximum pour les prothèses. Elles demandent souvent un coût non négligeable, faute de ressources financières suffisantes, les foyers font parfois l’impasse sur ces soins même s’ils sont conscients de mettre leur santé en péril. L’objectif premier pour le gouvernement français consiste à déployer un plan national afin de renforcer l’accessibilité. Marisol Touraine a donc apporté quelques précisions notamment pour rassurer les dentistes.

La Cour des comptes partage aussi son avis sur la prise en charge

Pour que les spécialistes ne soient pas perdus dans ces remboursements, ceux liés aux soins conservateurs seront donc optimisés. Pour rappel, les patients doivent obligatoirement payer 28% de la facture alors que l’Assurance maladie prend une part de 33% contre 39% pour les mutuelles. Si ces dernières n’étaient pas au rendez-vous, les ménages français auraient de grandes difficultés pour se soigner convenablement. Ce secteur suscite un débat de taille, car la Cour des comptes a décidé de s’immiscer dans les discussions.

Elle estime que l’Assurance maladie doit prendre en charge tous les soins qui sont considérés comme légers. Nous pouvons ainsi retrouver le traitement d’une carie. En parallèle, les mutuelles seraient invitées à gérer tous les soins qui sont beaucoup plus conséquents comme ceux qui relèvent de l’orthodontie ou des prothèses. Dans tous les cas, la santé bucco-dentaire des citoyens ne cesse de se dégrader.